Résumé du bordel ambiant

10 juin 2012

J'ai un problème...

ore_1280

Posté par Yojik à 19:15 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

03 février 2012

LOA

Allez, on est vendredi et ce soir je suis de sortie. C'est bien, ça rime, ce qui me permet, tu noteras d'ailleurs, d'être de sortie tous les soirs de la semaine, sauf le dimanche. Et encore, le dimanche, je peux aussi partir en piste, comme un comanche. (désolé, j'ai rien trouvé de mieux comme rime). Ce soir, je vais donc retrouver quelques amis dans un bar clandestin qui vient d'ouvrir. Je ne sais pas si c'est courant chez vous, mais rien que dans mon rayon accessible vite fait à moto, j'en connaissais déjà deux. Ca fait donc un de plus, et ça me fait plaisir de constater que plus ça va, plus les gens sortent des cordes.

Je vous laisse, j'ai rendez-vous pour l'apéro.

 

 

 

 

Bande son : normalement tu l'as déjà dans les oreilles.
Je me demande si y'aura vraiment des filles en maillot de bain.

Posté par Yojik à 19:09 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
04 janvier 2012

2012, elles seront toutes rouges

Salut les invisibles

D’abord vous me permettrez de vous souhaiter une bonne année. D’autant meilleure qu’on nous la promet difficile. Malgré la perte du triple AAA, (peut-être même la perte du quintuple AAAAA des andouillettes), malgré l’explosion annoncée des prix de l’énergie et de celle du chômage, malgré les cinq mois qui restent à notre président et sa cour pour inventer encore plus de taxes et de lois liberticides, j’espère que vous saurez trouver votre voie, par exemple celle des plaisirs simples. Et de préférence pas chers, parce que plus, il se peut que ce soit compliqué.

Perso les plaisirs simples, j’ai commencé dès le premier jour de l’année, même un peu avant pour être honnête, en effectuant avec quelques amis triés sur le vélo une recherche scientifique très poussée que j’ai intitulée "Analyse comparative de l’ivresse associée aux différents alcools".
(sous titrée : "oulala ça bouge, même pour faire blaireau j’aurais pas dû mettre des santiags ce soir")

En ce 4 janvier ; trois jours après donc mais il fallait bien ça pour remettre mes notes au clair, voici donc à quels résultats nous sommes arrivés.

A/ La vodka glacée reste le meilleur alcool et peut-être le seul, qui ne donne pas une haleine de poivrot.
Note pour plus tard : vérifier (toujours scientifiquement) si la vodka permettrait d’être saoul sans faire virer un alcooltest.

B/ Les vins blancs énervent et induisent chez le sujet qui en boit, une propension exacerbée à parler et à agir plus vite qu’il ne pense, ce qui l’amène à dire et à faire un peu n’importe quoi. Cet effet parait encore accentué lorsque le dit vin blanc est à bulles, comme le Champagne par exemple.

C/ Les vins rouges toujours appréciés des esthètes, ont la fâcheuse tendance à provoquer deux effets concomitants et pourtant peu compatibles : endormir le sujet qui en abuse et lui donner envie de refaire le monde. En cela, les vins rouges provoquent ainsi une sorte de frustration à ne pas réussir à expliquer à autrui son point de vue, ce qui encourage le dit sujet à boire davantage pour essayer de trouver dans ce produit une source d’inspiration. En gros vous l’aurez compris, c’est pas avec cette méthode que le monde sera sauvé.

D/ Le rhum qui donne dans un premier temps une envie irrépressible de danser, semble avoir ensuite une action différente chez le sujet male et le sujet femelle. Une fois que son ivresse se fait sentir, le sujet male a envie de frotter son organe reproducteur primaire (sa bite donc) et le sujet femelle un de ses organes reproducteurs secondaires (le plus souvent ses seins).

E/ La téquila peut entrainer deux envies distinctes mais pas incompatibles même si elles deviennent un peu dangereuses une fois associées : celle de taper très fort son verre avant de l’avaler d’un trait en renversant la tête en arrière et celle de balancer en l’air des petits pétards après en avoir allumé la mèche.

F/ Le Jack Daniel’s®, ce fourbe, fait ressortir au sujet qui en boit, ses vieux disques de blues et de hard-rock. A cause de ça, et de ça seulement, peut te niquer une soirée, à moins que pour ceux qui en ont une, votre délire soit de remuer votre chevelure opulente en cadence.

G/ Le saké tiède fait dire à tout le monde que les japonais sont un peuple bizarre.

Pour finir, mais je pense que ça vous le saviez déjà, tous les alcools font mal à la tête le lendemain et le 1er janvier encore plus que les autres jours en avoir abusé fait prendre la résolution oubliée dans la quinzaine, que plus jamais ça, non putain, plus jamais.

Voilà.

Et pour illustrer ce post qui mériterait une publication dans "Nature", je vous propose cette vidéo, découverte dans le courant de la défunte année 2011 et qui est tout simplement à mes yeux, la meilleure vidéo musicale jamais imaginée depuis l’invention de la guitare électrique.

Enjoyez.
Mais le plus fort possible, ça vous donnera une excuse pour avoir mal aux cheveux le lendemain.

 

 

Posté par Yojik à 20:06 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,
04 décembre 2011

La great escape

Peut-être vous vous êtes demandé ce que je faisais là à nouveau, c'est simple. Depuis deux ans, je traînais sur Facebook. Au début je ne voulais pas m'y inscrire, parce que comme tout le monde, j'avais entendu qu'être actif sur Facebook c'était la certitude de se faire pirater sa vie pour assouvir un dessein pas vraiment clair. Mais je suis faible. Et pour tout te dire, une "bonne âme" m'y avait créé un profil que je voulais me réapproprier. Tout de suite il y a quelques trucs qui m'ont paru étranges. Comme par exemple que FB me propose comme "ami" deux personnes qui n'avaient aucun "ami" commun avec moi. Tu penses bien que méfiant comme une taupe en plein soleil, jamais je n'avais demandé à scanner mon carnet d'adresses émiles pour trouver davantage "d'amis". Mais dans la mesure où ces personnes que FB me proposaient n'avaient comme relation connue avec moi, que celle d'avoir échanger des mails il y a plusieurs années, j'ai supposé que FB avait farfouillé dans ce fameux carnet d'adresses de ma boîte mail, tout en me faisant croire que non, qu'il suffisait que je le lui refuse pour qu'il m'obéisse.

Mais c'était pas fini. Par la suite il a fallu que je sois hyper vigilant, parce que de temps en temps FB changeait les paramètres de confidentialité que j'avais bien blindés pour mon profil, ce qui le rendait consultable par presque tout le monde. Franchement énervant, même si à cette époque j'avais déjà pris la décision de n'y poster que des trucs sans conséquence. Pas de photos prises à cinq heures du matin, l'œil vitreux et la mine défaite et pas d'informations non plus sur mes allées et venues.

Cela dit, ça n'est pas pour ça que je m'en suis lassé. Après tout, il faut bien être conscient que quand on est accueilli chaleureusement par une multinationale comme FB, et que tous les services qu'on y trouve sont gratuits, il y a de fortes chances pour que le produit ça soit nous et toutes les infos qu'on y dépose naïvement. Non ce qui m'a donné envie de laisser tomber FB, c'est le grand vide qui l'habite. Pourtant j'ai croisé sur le net de beaux personnages, j'y ai lu des gens qui méritaient une audience qui pouvait largement dépasser celle d'un blog. Mais sur FB rien de tout ça. Ces mêmes personnes qui savaient m'enchanter dans le format blog, ne racontaient que leur nouveau téléphone, le train dans lequel elles roulaient, l'avion qu'elles allaient prendre, le paquet de Prince au chocolat presque fini, le ciel bleu à la plage, la température qui chute, la pluie qui mouille et le chien qui pète. Et ce que j'ai pu y laisser était plus insignifiant encore.

Alors je ne sais pas ce qui sur FB, a transformé ce que nous voulions partager, peut-être l'étroitesse du format, les 240 caractères pas plus, la facilité à y envoyer des statuts écrits depuis le clavier mal pratique d'un téléphone portable, mais pour éviter que FB ne me rende encore plus médiocre, j'ai décidé de m'en évader.

Mais rien ne me ferait plus plaisir que de m'en faire virer, parce que cliquer sur "supprimer mon profil", c'est pas assez marrant.
Inutile de te dire qu'en ce moment, mon profil atteint des sommets.

A bientôt les invisibles, je vous retrouve ici.

 

facebook-and-you-pigs-450x360

Posté par Yojik à 22:47 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
23 novembre 2011

Ca m'a pris d'un coup...

... comme ça... Je me suis demandé si en dehors de ceux qui tombent ici par hasard, vous étiez nombreux à y faire un saut de temps en temps.

Non parce que si vous êtes trois, on pourrait faire une belote non ?

Posté par Yojik à 19:11 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :


Fin »